Le recensement de la discorde

Le recensement de la discordeDans le cadre du recensement qu'organise le Haut Commissariat au Plan (HCP) à partir de septembre 2014, deux questions figurent dans le questionnaire (page 4) élaboré pour cette opération. La première concerne la rubrique : « langues locales utilisées » et qui comportent : la Darija marocaine, Tachelhit, Tamazighte, Tarifiyte et Lhassaniyya. La deuxième question figure dans la rubrique « Langues et analphabétisme » et demande au citoyen de dire s'il sait lire et écrire les langues suivantes : arabe, amazighe (Tifinaghe), français, anglais, espagnole et autres langues. Dans la deuxième rubrique « Langues et analphabétisme », le questionnaire a précisé que la lecture de l'amazighe standard concerne l'amazighe en alphabet Tifinaghe.

La scolarisation en milieu rural : pourquoi les Amazighs devront continuer à être mobilisé activement en faveur de boycott du recensement raciste de 2014 ?

La scolarisation en milieu rural : pourquoi les Amazighs devront continuer à être mobilisé activement en faveur de boycott du recensement raciste de 2014 ?Comme elle l'avait dénoncé auparavant Amina Ibnou-Cheikh dans son article publiée sur la web d'amadlpresse.com (lien) et lors de notre conférence de presse le jeudi 4 septembre dernier, le haut-commissaire au plan, M. Ahmed Lahlimi El Alami fait de la rétention de l'information. Ainsi, il a passé sous silence le taux de scolarisation dans le cycle primaire qui a été calculé à 80,4 % en 2004 afin de ne pas contredire le ministre de l'éducation nationale à l'époque qui appartenait à la même formation politique, laissant entendre que la scolarisation avait atteint 100 %. Cela voulait dire que le monde rural et montagnard était bien doté d'infrastructures scolaires et que tous les douars et tribus disposaient d'écoles!!!!

Lorsque l’Histoire sert le développement

Lorsque l’Histoire sert le développement Il est des manifestations qui parviennent à vous vous faire changer d'avis sur le monde universitaire et ses activités élitistes, peu alléchantes et habituellement fermées aux néophytes et au grand public. Le cycle de conférences que l'association Medistone Maroc vient d'inaugurer au mois de mai 2014 est de ce genre d'activités qui, de par l'originalité de son approche et la qualité de ses interventions, arrive à surprendre agréablement.