Abdelaziz Chamkh nous a quitté

Abdelaziz Chamkh nous a quittéLa chanson amazighe vient de perdre un grand artiste de la musique "Tazenzart ". C'est avec une grande tristesse que nous avons appris le samedi 12 avril 2014 le décès de l'artiste militant Abdelaziz Chamkh, qui vient de s'éteindre à l'âge de 63 ans, il était hospitalisé à l'hôpital militaire de Rabat pour se faire soigner d'un cancer. En cette douloureuse occasion, nous présentons nos sincères condoléances à toute sa famille et à ses fans.

Traduction de la littérature étrangère vers l’Amazighe. Quel projet traductif adopter ?

La traduction a été, durant toute l'histoire de la connaissance, un moyen de promotion des langues maternelles et de fondation de la littérature. C'était également un outil de développement des cultures et d'ouverture sur l'universel. Le mouvement de traduction arabe encadré par l'état au 3ème siècle de l'Hégire, a construit la littérature arabe, il a dédiactilisé la langue pour faire d'elle une langue commune. Au 19ème siècle, la traduction de la littérature anglo-saxonne a transformé la langue allemande en une langue littéraire écrite. L'acte traductif était donc lié aux civilisations et à la littérature.

Les bandes terroristes de Belmokhtar agissent au cœur de Ghardaïa

Les bandes terroristes de Belmokhtar agissent au cœur de GhardaïaDans un rebondissement spectaculaire dans les attaques programmées contre les Mozabites depuis plus de cinq mois, le jeudi 27 mars 2014 un citoyen mozabite (G. Aissa ) de 45 ans, père de deux enfants fut victime d'une tentative d'assassinat au niveau d' un faux barrage dressé par des groupes terroristes appartenant au groupe du terroriste notoire Belmokhtar alias Bellaouar, dans le tissu urbain de la ville de Ghardaïa et précisément au quartier Ahbes Ouchour près d'un barrage fixe de police!! Et à deux pas du plus grand hôtel touristique de Ghardaïa El Djanoub ! ! Et non loin de commissariat centrale de police de la wilaya !!

France : Le Président de l’association Tamaynut-France agressé au Consulat du Maroc à Colombes

France : Le Président de l’association Tamaynut-France agressé au Consulat du Maroc à ColombesAli Id Aissa est président de l'association Tamaynut-France, une association qui œuvre dans le domaine de la promotion de la langue et de la culture amazighes en France. Le 19 mars dernier il s'est rendu au Consulat du Maroc à Colombes (département 92-Hauts-de-Seine) dans la région parisienne, pour déposer un dossier destiné au Ministère des Marocains Résidents à l'Etranger, contenant les candidatures des trois enseignants de l'Amazigh, répondant à l'appel à candidature lancé par le Ministère en partenariat avec l'Institut Royal de la Culture Amazighe.

Devoir de mémoire : l’interdiction de la conférence de Mouloud Mammeri, le 10 mars 1980

Devoir de mémoire : l’interdiction de la conférence de Mouloud Mammeri, le 10 mars 1980Le 10 mars 1980, voulant se rendre à l'université de Tizi-Ouzou pour donner une conférence sur les « Poèmes kabyles anciens », en compagnie de Salem Chaker (chercheur en linguistique berbère), Mouloud Mammeri est intercepté par un barrage de police à Draa-Ben-Khedda (10 km de Tizi-Ouzou). Conduit chez le Wali (Préfet) de Tizi-Ouzou), Mammeri se voit interdire la présentation de sa conférence, sous prétexte de « risque de troubles à l'ordre public ».