Le signe et le symbole dans l’art amazigh

Écrit par ifagadir. Publié dans Culture

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Vote 4.59 (17 Votes)
Jeune peintre et professeur d’art plastique, Rachid fassih s’est imposé sur la scène artistique régionale et national en s’inventant un univers artistique propre, dont l’itinéraire est ici retracé…ses toiles tentent d’exprimer en formes et en couleurs l’insaisissable irruption d’une sensation ou d’une pensée fugitive. Et c’est dans ces formes, ces courbes et ces tracés que ce Jeune créateur trouve bien-être et quiétude.
Rachid fassih
Cette démarche à la fois spontanée et concertée lui a permis de faire un va-et-vient constant entre son métier d’enseignant en art plastique et sa vocation personnelle de peintre, l’expérience de l’un servant à nourrir les intuitions de l’autre. En 1997, confronté au vide  qui caractérisait le contexte artistique régional, il joint ses propres efforts à ceux d’autres artistes du Souss Massa Draa pour donner naissance à une association vouée au développement des arts plastiques. Le jumelage entre la ville d’Agadir et certaines d’Europe dans le cadre d’un échange culturel et artistique permet ainsi de développer un échange fructueux ; il constitue également une source d’expériences à laquelle Fassih a bien l’intention de continuer à se livrer.

Ses œuvres transmettent un message de sensibilisation à la richesse de la culture amazigh, qu’elles exaltent et à la préservation des quelles elles invitent. En même temps, ne se contentant jamais de reproduire les signes d’une tradition immuable, Voire figée, il laisse libre cours à son propre Imaginaire, combinant aussi les ressources du patrimoine séculaire et les impulsions de sa créativité personnelle. Raffinement et singularité sont les termes clés susceptibles de définir son art hors sentiers et des fores archi-battus.


Institut français d’Agadir
Du 25 Mars au 5 Avril 2008

Institut Français d'Agadir
BP 341 Rue Chenguit Nouveau Talbort
80001 Agadir Maroc


Vos réactions (0)

Annuler ou